les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Archives > Avent 2009 > Accueillir Celui qui vient (6)

Accueillir Celui qui vient (6)

Dieu s’est fait homme pour que l’homme devienne Dieu

6ème jour : De l’Évangile de Lc 8, 43-48

Or, une femme qui avait des pertes de sang depuis douze ans, et que personne n’avait pu guérir, s’approcha par derrière et toucha la frange de son vêtement. A l’instant même, sa perte de sang s’arrêta.
Mais Jésus dit : « Qui est-ce qui m’a touché ? » Comme tous s’en défendaient, Pierre lui dit : « Maître, la foule t’écrase de tous côtés. »
Mais Jésus reprit : « Quelqu’un m’a touché. Car je me suis rendu compte qu’une force était sortie de moi. »
La femme, se voyant découverte, vint, toute tremblante, se jeter à ses pieds ; elle raconta devant tout le peuple pourquoi elle l’avait touché, et comment elle avait été guérie à l’instant même.
Jésus lui dit : « Ma fille, ta foi t’a sauvée. Va en paix. »

Il s’agit d’une femme considérée par la loi comme impure. Exclue de tous cultes elle ne devait toucher personne sous peine de contamination.

La femme :

Prendre la mesure de la souffrance de cette femme (physique, moral, social...)
Imaginer ce qui lui habite l’esprit : au désespoir, ayant couru tous les médecins pour se faire soigner, muselée par son mal secret et honteux, elle est exclue de tout culte.
Mesurer l’audace de cette femme qui la pousse vers Jésus pour le toucher discrètement....

Jésus :

Quelque chose pour lui aussi s’est passé....Au milieu d’une foule qui l’écrase, Il perçoit l’appel au secours de cette femme « Quelqu’un m’a touché... »

Surprise et admiration de Jésus pour la confiance de cette femme : « Va, ta foi t’a sauvée »

Et moi :

  • Réaliser à travers ce récit que Jésus, pleinement homme, se laisse toucher par la souffrance des hommes et des femmes de son temps, de notre temps et donc de la mienne...
  • Réaliser que, pour sortir de nos impasses, Dieu a besoin de nous...je lui exprime ce qui fait mes joies, mes peines, mes hontes et mes grandeurs....
  • Entendre pour moi aujourd’hui la parole de Jésus à cette femme : « Va ta foi t’a sauvée »