les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Archives > Carême 2016 > Carême 2016 - 8ème étape

Carême 2016 - 8ème étape

Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous

Ce psaume fait partie des « psaumes des montées », récités lors du pèlerinage à Jérusalem (Sion), pour la fête des moissons dite « fête des tentes ». Le peuple d’Israël célébrait le retour des exilés après 47 années à Babylone. C’est un psaume de confiance et d’espérance.


Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion,
nous étions comme en rêve !


Alors notre bouche était pleine de rires,
nous poussions des cris de joie ; 
alors on disait parmi les nations :
« Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! » 
Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous :
nous étions en grande fête !


Ramène, Seigneur, nos captifs,
comme les torrents au désert.


Qui sème dans les larmes
moissonne dans la joie : 
il s’en va, il s’en va en pleurant,
il jette la semence ; 
il s’en vient, il s’en vient dans la joie,
il rapporte les gerbes

psaume 125


Je commence ma prière en disant à Dieu mon désir de me tourner vers Lui, malgré mes difficultés…


« il rapporte les gerbes » : dans toutes les civilisations, la moisson a donné lieu à de grandes réjouissances.


Je regarde l’intensité de la joie d’Israël, à son retour de captivité.
« Ramène, Seigneur, nos captifs » Le psalmiste n’oublie pas ceux qui sont restés au pays de la captivité.


Jésus monte à Jérusalem et chante ce psaume avec les siens.
Jésus a repris l’image de la semence comme symbole de mort-résurrection. Il l’a vécue dans sa chair…


« Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous ». Je regarde l’histoire de ma vie, des peuples, les événements actuels… : les libérations, les réconciliations, les solidarités qui font renaître l’espérance… 


Dieu père, Toi qui donnes la vie, inspire-moi des gestes de tendresse, d’accueil qui disent ta miséricorde plus sûrement que des mots.


Vers accueil retraite
La suite du chemin t’appartient ...