les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace création et partage > Expression et création > En mots > Carême : Des mesures à prendre

Carême : Des mesures à prendre

Carême ! Un temps mesuré (quarante jours) par l’Eglise éducatrice pour nous mettre en mesure de reprendre souffle et ardeur en suivant le Christ sur son chemin vers Pâques.

« A la mesure sans mesure de ton immensité, tu nous manques, Seigneur... » : invitation à nous arrêter de temps en temps, à reprendre contact avec nos creux, nos manques, nos désirs, si souvent étouffés par le trop plein de « tout ce qu’il y a à faire » et de l’image que nous voulons donner aux autres...

Invitation à prendre du temps pour la prière : ces minutes essentielles où nous sommes appelés à mesurer et mesurer encore l’amour de Dieu pour nous, jusqu’à ce qu’il nous paraisse comme « un fleuve infranchissable...  » (Relisons le chapitre 47 du Livre d’Ezéchiel dans ce sens).

L’amour de Dieu ne fait pas deux poids, deux mesures à notre égard ! Sa démesure envers nous va jusqu’au pardon et nous invite à pardonner à notre tour « soixante-dix fois sept fois » !

Avec Dieu et comme Lui qui nous accueille tous, invitation à créer en nous l’espace nécessaire pour accueillir l’autre, les autres : : « de la mesure dont vous mesurez, on mesurera pour vous en retour...  » (cf Lc 6, 36-38 ; Mt 7, 1-5)

Mesure ( modération) dans tout ce qui se consomme, certes, mais aussi dans ce que nous offrons le plus aux autres : nos paroles ! Elles ne sont pas la chose la plus facile à mesurer, pas plus d’ailleurs que leurs conséquences...

« Apprends-nous la vraie mesure de nos jours...  » nous fait demander le ps 89 : fais-nous découvrir dans les petits et grands moments de notre quotidien, ce qui nous ouvre à Dieu, aux autres, à notre vraie dignité ; en un mot, ce qui nous humanise selon le cœur de Dieu.
Cette découverte passe par nos décisions, ces « mesures que nous prenons » pour ne pas en rester aux vœux pieux, mais « aimer en actes et en vérité  ».
Bon Carême !