les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Archives > Avent 2014 > Jésus vrai homme et vrai Dieu

Jésus vrai homme et vrai Dieu

J 4 - Avent 2014

Ce texte de Luc s’adresse à des païens convertis.
L’évangéliste fait partir la généalogie de Jésus de la famille de Joseph ( notons que Marie n’est pas nommée) ; Jésus était considéré comme fils de Joseph.
Puis Luc remonte le temps en passant par David, (le seul roi nommé) , Abraham (père des croyants), Adam (le père de toute l’humanité), et jusqu’à Dieu Jésus ; Jésus « fils de Dieu ».

Cette généalogie présente l’appartenance de Jésus aux générations humaines.
Luc a placé cette généalogie entre le récit du baptême et celui de la tentation au désert. Au Baptême, la Voix déclare Jésus « Fils Bien Aimé »
Jésus est bien le nouvel Adam prototype d’une humanité nouvelle, Sauveur de l’humanité tout entière

L’Esprit Saint, sous une apparence corporelle, comme une colombe, descendit sur Jésus, et il y eut une voix venant du ciel : « Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »
Quand il commença, Jésus avait environ trente ans ; il était, à ce que l’on pensait, fils de Joseph, fils d’Éli,
fils de Matthate, fils de Lévi, fils de Melki, fils de Jannaï, fils de Joseph,
fils de Mattathias, fils d’Amos, fils de Nahoum, fils de Hesli, fils de Naggaï,
fils de Maath, fils de Mattathias, fils de Séméine, fils de Josek, fils de Joda,
fils de Joanane, fils de Résa, fils de Zorobabel, fils de Salathiel, fils de Néri,
fils de Melki, fils d’Addi, fils de Kosam, fils d’Elmadam, fils d’Er,
fils de Jésus, fils d’Éliézer, fils de Jorim, fils de Matthate, fils de Lévi,
fils de Syméon, fils de Juda, fils de Joseph, fils de Jonam, fils d’Éliakim,
fils de Méléa, fils de Menna, fils de Mattatha, fils de Natham, fils de David,
fils de Jessé, fils de Jobed, fils de Booz, fils de Sala, fils de Naassone,
fils d’Aminadab, fils d’Admine, fils d’Arni, fils d’Esrom, fils de Pharès, fils de Juda,
fils de Jacob, fils d’Isaac, fils d’Abraham, fils de Thara, fils de Nakor,
fils de Sérouk, fils de Ragaou, fils de Phalek, fils d’Éber, fils de Sala,
fils de Kaïnam, fils d’Arphaxad, fils de Sem, fils de Noé, fils de Lamek,
fils de Mathusalem, fils de Hénok, fils de Jareth, fils de Maléléel, fils de Kaïnam,
fils d’Énos, fils de Seth, fils d’Adam, fils de Dieu.
Luc 3, 22-38

Je me présente au Seigneur tel (le) que je suis en lui disant tout simplement « me voici »,
J’entre dans la poésie de cette litanie, je me laisse porter par tous ces noms, connus ou inconnus,

J’exprime au Seigneur le désir d’entrer dans la perception de ce mystère : Jésus à la fois vrai homme et vrai Dieu.

« Il était à ce que l’on pensait, fils de Joseph... »
Avec les païens convertis de l’époque, j’entre dans cette rumeur qui circule sur l’identité de Jésus : Et pour moi, qui est-il cet homme ?

« Fils de Dieu.. »
Je reçois de Luc cette affirmation : « Jésus Fils de Dieu, Fils Bien Aimé du Père »  : vrai homme et vrai Dieu, je me laisse déplacer par l’image surprenante de ce Dieu : totalement homme et totalement Dieu.

  • Dans les jours qui viennent je prête attention - dans ma relation au Seigneur – à qui je parle : Jésus l’homme de Nazareth, Jésus l’homme-Dieu, le Fils Bien Aimé.....

Dieu au-delà de tout créé : Prière du temps présent

Dieu, au-delà de tout créé,
Nous ne pouvions que t’appeler
l’Inconnaissable !
Béni sois-tu pour l’autre voix
Qui sait ton Nom, qui vient de toi
Et donne à notre humanité
De rendre grâce !

Toi que nul homme n’a pu voir,
Nous te voyons prendre ta part de nos souffrances,
Béni sois-tu d’avoir montré
Sur le Visage bien-aimé
Du Christ offert à nos regards
Ta gloire immense !

Toi que nul homme n’entendit,
Nous t’écoutons, Parole enfouie
Là où nous sommes !
Béni sois-tu d’avoir semé
Dans l’univers à consacrer
Des mots qui parlent aujourd’hui
Et nous façonnent !

Toi que nul homme n’a touché,
Nous t’avons pris : l’Arbre est dressé
En pleine terre !
Béni sois-tu d’avoir remis
Entre les mains des plus petits
Ce Corps où rien ne peut cacher
Ton cœur de Père !