les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Le centre spirituel > Spiritualité > Le 16 juin1606

Le 16 juin1606

"Le bien heureux jour que Dieu avait destiné pour
commencer ce saint institut fut le 16 de Juin 1606, jour
des fêtes des saints Féréol et Férius qui furent
martyrisés à Besançon pour la défense de la foi, qu’elles
s’assemblèrent : savoir notre mère de Xainctonge et notre
soeur Isabeau Brocard...
Le premier jour qu’elles se mirent ensemble, elles se trouvèrent dépourvues de toutes choses nécessaires à la vie humaine. Même, elle n’avait pas un couteau pour couper un morceau de pain, d’autant que la maison où elles étaient avait été meublée par une maîtresse d’école, avec laquelle notre mère de Xainctonge s’était mise en pension.
Cette femme s’appelait dame Suzanne, laquelle voyant que nos deux bonnes mères ne la voulaient pas admettre en la Compagnie, ne la jugeant pas capable d’icelle, fut tellement en colère qu’elle leur otât tous ces meubles, ne laissant que les quatre murailles.
Nos soeurs eurent pour cette nuit le pavé pour lit et leur habit en peloton pour leur servir d’oreiller. Mais notre mère de Boisset envoya dès le lendemain les meubles nécessaires ; mademoiselle Galiot donna aussi à notre soeur Isabeau une couverture et un matelas avec le traversin."

Mémoire de soeur Claudine de Boisset