les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace création et partage > Expression et création > En couleurs > Marie de l’attente

Marie de l’attente

Sous ma main, tu tressailles déjà, mon fils du long désir, enfant de l’impossible, Isaac d’aujourd’hui ; car Dieu se souvient de son amour en faveur d’Abraham et de sa race à jamais.
Enfant de la Promesse, rameau vivant de l’arbre de Jessé, élan nouveau de notre souche usée, sous ma main, tu tressailles déjà...

Nos pères nous ont raconté comment Dieu a parlé par la bouche des saints, ceux d’autrefois, ses prophètes : « Voici que je vais faire du nouveau... Déjà il pointe, ne le voyez-vous pas ? » Et toi, sous ma main, tu tressailles déjà...

Je devance la fin de la nuit pour méditer sur la Promesse. Prodige, les œuvres du Seigneur !
Prodige que tu es, mon enfant, tissé au creux mystérieux de ma chair, chair de ma chair, os de mes os...
Prodige brodé aux profondeurs de ma terre, semé pour devenir épi, moisson, et pain partagé...
Sous ma main, tu tressailles déjà...

Tu élargis l’espace de ma tente : en toi seront bénies toutes les races de la terre...

Dans le silence, je t’entends sauter par dessus les montagnes, bondir sur les collines ; je te sens guetter par la fenêtre... Tu frappes à la porte .. Avec toi je tressaille...

Viens, Emmanuel ! Tu es le plus beau des enfants des hommes, la grâce est répandue sur tes lèvres...
Deviens ce que tu es, porte en notre humanité les fruits que Dieu espère.
Mûris le temps, hâte le jour ! Nous t’attendons.
Sous ma main, tu tressailles déjà..

Sculpture : Yves Le Pape
texte : sr Marie Bernard