les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Textes pour prier > Quand Jésus entre en conversation

Quand Jésus entre en conversation

Contempler Jésus « conversant » [1] avec les hommes.
Me remplir de ce mystère : En Jésus, Dieu s’est rendu visible.
Le visible, d’un coup, est devenu le lieu où chercher Dieu.
L’humanité du Christ, dans l’épaisseur de la chair, est le seul chemin vers Dieu.
Dieu prenant chair.

« Qui m’a vu a vu le Père ».
Et ce que je vois, c’est un Dieu humble parmi les hommes.
Un Dieu serviteur parmi les hommes, qui « se met à laver les pieds de ses disciples ».

Les artistes donnent un visage à Jésus.
Mais ce que me donnent à voir les évangélistes, ce n’est pas cela, ce n’est pas un « look », mais bien plutôt des oeuvres, des gestes de Jésus.
Ils me disent la façon dont il prend sa place d’homme parmi les hommes, la façon dont il entre en « conversation » : son langage, la façon dont il s’approprie les lois, dont il regarde le monde, dont il entend les personnes, les touche, les guérit, leur pardonne, les libère...
« Il est passé en faisant le bien » disent les Actes des Apôtres.
Et dans ce « visible » de Dieu je n’oublie pas tout le poids de son corps...
Jésus fatigué,
Jésus qui pleure,
Jésus qui a peur et qui souffre.


Ce qui était au commencement,
ce que nous avons entendu,
ce que
nous avons contemplé de nos yeux,
ce que nous avons vu et que nos
mains ont touché,
c’est le Verbe, la Parole de la vie.
Oui, la vie
s’est manifestée, nous l’avons contemplée,
et nous portons témoignage
 :
Nous vous annonçons
cette vie éternelle qui était auprès du
Père
et qui s’est manifestée à nous.
(1Jn 1, 1-2)


Regarder Jésus...
Me laisser imprégner de son humanité,
de sa manière de rejoindre ceux qu’il rencontre..., ses proches.
de sa façon d’aimer avec tendresse.

Lui parler, avec mes mots
Le remercier pour ce qui a ce goût là dans ma vie, dans celle des autres.
Lui demander de rester avec lui « en conversation »,
m’offrir pour « converser » avec Lui.
Il m’attend !

Soeur Marie Amélie et Soeur Claudine

Notes

[1conversant : Ce mot avait au XVIIème siècle un sens beaucoup plus large que celui que nous lui donnons aujourd’hui. Ce mot évoque tout ce qui permet d’entrer en relation avec les autres. Pas seulement les paroles, mais la façon de se comporter, d’agir, de se présenter dans la société.