les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Archives > Avent 2013 > Quatrième pas - Avent 2013

Quatrième pas - Avent 2013

« Le Seigneur ne faiblit pas, il ne se lasse pas...
Il rend des forces à l’homme épuisé, il développe la vigueur de celui qui est faible. Les jeunes gens se fatiguent et se lassent et les athlètes s’effondrent, mais ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles, ils prennent leur essor comme des aigles, ils courent sans se lasser, ils avancent sans se fatiguer"

Isaïe 40, 29 – 31

Il y a déjà deux semaines que nous avons entendu l’appel : « venez, montons à la montagne du Seigneur » et que nous nous sommes mis en marche.

La route peut nous paraître longue, il se peut que notre courage faiblisse.
C’est le moment de laisser le Seigneur ranimer notre espérance, lui qui ne se lasse pas de nous accompagner avec sollicitude.

Le prophète Isaïe nous fait part de son expérience : « Ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles, ils prennent leur essor comme des aigles, ils courent sans se lasser, ils avancent sans se fatiguer. »

Saint Paul a aussi fait cette expérience, alors qu’il se plaignait au Seigneur, il reçut cette réponse : « Ma grâce te suffit, ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse » (2Co 12, 9)

Aujourd’hui, c’est à nous que cette Parole s’adresse. C’est le Seigneur qui est notre force. C’est Lui qui nous donne chaque jour « des forces nouvelles »

    • Je laisse la force des mots employés par le prophète pénétrer en moi et me révéler la force de Dieu.
    • Je choisis les mots qui me frappent pour que leur force agisse en moi.

Seigneur, tu nous as dit : « sans moi, vous ne pouvez rien faire » (Jn 15, 5), apprends-moi à « mettre mon espérance » en toi pour continuer cette route vers Noël.

Je reconnais en quoi je me sens faible, peut-être épuisé, découragé...
Je prends conscience des « forces nouvelles » déjà reçues.
Je demande au Seigneur de faire un pas de plus....

Je parle au Seigneur : en réponse à la promesse du Seigneur qui est ma force, j’ose Lui parler de mes lieux de faiblesse, de ma lassitude, de mes craintes...
Je Le remercie pour ces forces nouvelles déjà reçues et Lui demande avec confiance la vigueur qu’Il désire me donner pour aller de l’avant.

En terminant ce pas

  • Je me rappelle comment j’en ai suivi les différentes étapes, ce qu’elles m’ont fait éprouver.
  • Je revois ce qui m’a donné des forces pour y puiser l’espérance dans les moments plus difficiles.