les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace création et partage > Le cri du papillon > "Rumeur de vacances"

"Rumeur de vacances"

Une incroyable rumeur est en train de se répandre aux quatre coins de l’hexagone (étonnante image qu’un hexagone qui aurait quatre coins, mais bon !).
Je disais donc mon étonnement grandissant d’entendre, de clocher en chapelle, d’église en monastère et jusqu’au coeur des maisons, la rumeur selon laquelle : Jésus « Crie » ! .

Cette unanimité m’interroge, pas tant pour savoir si Jésus aurait des raisons de crier car dans mon for intérieur je suis sûre que les raisons ne lui manquent pas, non ce n’est pas la justification de ce cri mais le fait que tous où que vous alliez proclament de façon unanime cette nouvelle_ je crois pouvoir parler maintenant d’une nouvelle, car une rumeur aussi répandue n’ayant fait l’objet d’aucun démenti peut me semble-t-il être comprise comme une information donnée au peuple des croyants_.

Partant de là je me suis mise à la recherche de témoins qui auraient entendu le cri de Jésus. Dès le début de ma quête je fis la connaissance de personnes qui avaient lu la nouvelle, écrite disaient-elles dans le lectionnaire. Ponctuelle à la messe du jour suivant je pus entendre de mes oreilles la fameuse nouvelle être proclamée par le lecteur depuis l’ambon. J’en étais stupéfaite, c’était donc vrai on avait entendu Jésus crier.
Mon étonnement fut au comble quand, à la messe dominicale, monsieur le curé lui-même confirma à tous que le Seigneur poussait des cris : « ... Jésus crie notre Seigneur », « Seigneur Jésus crie, venu réconcilier les hommes... », « ... Jésus crie, ton Fils ... », ...
Je n’ai compris ni pourquoi, ni après qui ou après quoi « Il » criait mais le célébrant poursuivait avec insistance : « Jésus crie avec le Saint Esprit.. » à cette annonce mon coeur chavira. Non ce n’est pas possible ! C’est de la désinformation !

Peut-être et peut-être pas, tout dépend de notre regard, ce qui est sûr c’est que notre Seigneur mérite de notre part davantage de respect. Son nom n’est pas un simple patronyme il dit notre salut, il dit que Jésus est le Christ « Christus », le Fils éternel, le Seigneur de l’univers qui s’est dépouillé lui-même pour prendre la condition du serviteur obéissant jusqu’à la mort sur la croix (cf. Ph 2, 7-8), Il est la Porte de la Vie.

Notre Seigneur ne cesse d’exprimer sa souffrance, de mêler son cri aux cris des plus pauvres, des exclus de l’amour, de tous ceux qui sont déshumanisés.
Il mérite de notre part respect et révérence.
Il mérite que chacun et chacune de nous , lui rendre grâce en prenant soin de ne pas écorcher son nom, ce nom qui dit le don que Dieu a fait aux hommes ;
Jésus est le Christ, Jésus-Christ deux manières de l’écrire mais une seule de le prononcer.

Soeur Brice