les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Archives > Avent 2013 > Sixième pas - Avent 2013

Sixième pas - Avent 2013

Le prophète Isaïe supplie le roi d’Israël, Achaz, de renoncer aux intrigues politiques par lesquelles il pense sauver son royaume. Achaz refuse. Le prophète annonce que le Seigeur, Lui, tiendra sa promesse de salut.

« Et bien, le Seigneur lui-même vous donnera un signe : voici que la jeune femme est enceinte, elle enfantera un fils et on l’appellera Emmanuel, c’est à dire : Dieu est avec nous. » Isaïe 7, 14

Au cinquième pas, le prophète Isaïe annonçait déjà : « Le Seigneur vient vous sauver et voilà les signes qui vous permettront de le reconnaître... » Ici, il n’y a plus qu’un seul signe : « Dieu est avec nous ».

Au début de l’Avent, nous nous sommes mis en marche « vers la montagne du Seigneur » pour qu’Il nous « enseigne ses chemins », et voilà que c’est Lui-même qui vient à nous pour être notre CHEMIN (Jn, 14,6)

Non seulement Dieu s’occupe des hommes mais Il vient Lui-même expérimenter notre humanité totalement : de la conception à la mort, en assumant nos joies, nos fragilités, nos limites, nos contradictions, notre grandeur. Il se fait l’un d’entre nous pour être « Dieu avec nous. »

En Jésus, Fils bien-aimé du Père, c’est Dieu Lui-même qui vient en humanité pour que, unis à Jésus, nous puissions répondre à l’amour du Père par un cœur filial totalement ouvert.
Et, signe donné : Jésus, chemin de vie en plénitude est « avec nous tous les jours jusqu’à la fin des temps » (Mt 28, 20)

Je laisse cette Parole enfanter en moi ce qu’elle porte. En allant et venant, je laisse les mots m’habiter.

Seigneur, toi qui es notre chemin, fais grandir en moi le désir de Te connaître vraiment et de vivre avec toi, aujourd’hui, dans ma vie telle qu’elle est.

    • Je prends les moyens de découvrir Dieu fait homme en Jésus-Christ (lecture, temps de prière, partage avec d’autres...)
    • Je fais mémoire de moments de ma vie où la connaissance de Jésus a coloré ma manière d’être.

Comme Marie tout étonnée d’entendre l’ange lui annoncer qu’elle enfantera l’Emmanuel, et qui s’écrie : « mon âme exalte le Seigneur, Il a fait pour moi des merveilles », je me laisse à mon tour étonner par cette idée incroyable : Dieu fait en moi sa demeure.
Je peux revisiter avec Jésus les circonstances précises de ma vie que je voudrais vivre comme Lui, avec Lui. Je Lui demande son aide.

En terminant ce pas

  • Je reprends les différentes étapes de ce pas : que m’ont-elles fait éprouver ?
  • Est-ce qu’au fil de mes journées, j’ai pu vivre tel ou tel moment consciemment avec Jésus ?
    Si oui je me demande comment continuer, sinon, quel(s) moyen(s) pourrai(en)t m’y aider.