les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Textes pour prier > Sur la route vers le Père...

Sur la route vers le Père...

"Le Seigneur est tout joyeux à cause de toi...
Il te renouvelle par son amour !"


La méditation de Marian m’invite à mon tour à entendre cette Parole pour moi.

Les personnes qui ne parlent que de choses très spirituelles, sans jamais admettre les difficultés, ne m’inspirent pas.
La personne avec qui je veux marcher sur la route vers le Père, la main dans la main, c’est celle qui, dans la simplicité et l’humilité, avoue que parfois la vie est vraiment difficile et qu’elle n’arrive pas à toujours sentir la présence du Christ ni à toujours rayonner son amour et sa joie. C’est si pénible de ne pas sentir la joie du Christ ressuscité. C’est un acte de foi.

Dans toutes nos relations, parfois difficiles, c’est toujours une vraie agonie de vouloir vivre la parole de Jésus : « aimez-vous les unes les autres » au quotidien, dans le milieu concret où nous nous trouvons et avec les psychologies individuelles, les personnalités différentes et même parfois mal ajustées.
C’est encore plus pénible quand il s’agit de celles qui nous sont très proches, dans la famille, dans la communauté. L’une a des difficultés qui viennent du fait de vivre en communauté tandis que pour moi il reste difficile de vivre seule !

Pourtant, une journée de retraite m’a bien renouvelée. Les femmes qui y viennent me remercient toujours, mais c’est vraiment moi qui suis pleine de gratitude. Quand, à la veille de Pâques, on chante « Par ses souffrances, nous sommes guéris ! », chaque année j’ai des larmes qui montent aux yeux : il y a 18 ans que, en entendant chanter ce chant, le Seigneur m’a donné une grâce profonde. Je souffrais trop à cause de tout ce que j’ai perdu (ma vie, mes engagements, ma dignité, toute moralité). Je dis que je souffrais "trop" parce que je me regardais. Alors Jésus m’a fait comprendre qu’Il a tout racheté, que tout fut pardonné et qu’il faut Le regarder qui m’aime avec une tendresse et une joie qui dépassent toute compréhension.
Dès que je l’ai regardé qui « exulte pour moi de joie", qui « tressaille dans son amour » et qui « danse pour moi avec des cris de joie » (Soph. 3) je n’ai jamais plus connu la culpabilité. Il m’a vraiment libérée. Il est plus lent à me libérer de mon égocentrisme !

A la messe, au moment où le prêtre verse de l’eau dans la coupe de vin, je me verse dans cette coupe de souffrance et d’amour. Aussi, quand j’ai des difficultés avec des relations humaines, je verse ces pauvres personnes dans la coupe tout en priant que Jésus les transforme !

Marian

« Crie de joie, réjouis-toi !... N’aie pas peur… Le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi en vainqueur. Il est tout joyeux à cause de toi, dans son amour il te renouvelle, il danse et crie de joie à cause de toi. »

Sophonie chap 3, versets 14…17