les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace création et partage > Expression et création > En mots > Un parfum de clair-obscur

Un parfum de clair-obscur

Le tombeau était ouvert, ce matin, au clair-obscur.
Un ange m’a parlé, clair-obscur, comme en chemin…
« Viens donc, ma bien-aimée, ma belle, viens.
Car voilà l’hiver passé,
C’en est fini des pluies…
Sur la terre les fleurs se montrent… »

Claire-obscure, dans mon cœur, une espérance…

« J’ai cherché Celui que mon cœur aime…
J’ai trouvé celui que mon cœur aime… »

Plus de parfum précieux au creux de mon vase,
Mais mon Bien-Aimé comme « un sachet de myrrhe sur mon sein ».
« Tandis que le Roi est dans son enclos,
Mon nard donne son parfum. »
« Lève-toi, Aquilon, accours, Autan !
Soufflez sur mon jardin,
Qu’il distille ses aromates !
Que mon Bien-Aimé entre dans son jardin,
Qu’il en goûte les fruits délicieux. »

Photo : Marie Bernard
Texte : Cantique des Cantiques et MB