les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Carême 2017 > Jésus nous dit qui Il est

Jésus nous dit qui Il est

Carême 2017 - Étape 2

Le récit de la tentation au désert vient juste après le baptême de Jésus.
Jésus vient d’entendre la parole du Père : « Tu es mon Fils que j’ai choisi ».
Au désert, Jésus combat et reste vainqueur de Satan*, confirmé en son identité et sa mission de Fils et de sauveur des hommes, mission qui s’accomplira en passant par la souffrance et la mort.

* Satan = le diviseur.


Alors Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur s’approcha et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. » Mais Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »
Alors le diable l’emmène à la Ville sainte, le place au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. » Jésus lui déclara : « Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »
Le diable l’emmène encore sur une très haute montagne et lui montre tous les royaumes du monde et leur gloire. Il lui dit : « Tout cela, je te le donnerai, si, tombant à mes pieds, tu te prosternes devant moi. » Alors, Jésus lui dit : « Arrière, Satan ! car il est écrit : C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul tu rendras un culte. » Alors le diable le quitte. Et voici que des anges s’approchèrent, et ils le servaient.

Matthieu 4, 1-11


Je lis lentement le récit. Je demande la grâce d’accueillir dans ma vie le combat contre le mal.



Je regarde Jésus : un homme seul, faible, qui a faim… Il vient d’entendre : « Tu es mon Fils… » Que peut-Il ressentir ?

Devant Jésus, le diable, tentateur, Satan…Il utilise l’Ecriture…par trois fois…

Je m’arrête sur ce dialogue entre Jésus et Satan :
- Voir et entendre les propos du diable… comment je réagis…
- Voir et entendre Jésus… Que peut-Il ressentir ? Et moi ?




Aujourd’hui, quelle emprise de Satan dans ma vie ?
Mes lieux, mes moments de tentation,
Mon attitude, mes réactions… ma prière

Seigneur mon Dieu, je me tourne vers Toi
Je te parle et je t’écoute
Tu me connais… vois ma faiblesse
Tu es le plus fort, sois ma force…



Autre texte

« Nous avons besoin des espérances – des plus petites ou des plus grandes – qui, au jour le jour, nous maintiennent en chemin. Mais sans la grande espérance, qui doit dépasser tout le reste, elles ne suffisent pas. Cette grande espérance ne peut être que Dieu seul, qui embrasse l’univers et qui peut nous proposer et nous donner ce que, seuls, nous ne pouvons atteindre. Dieu est le fondement de l’espérance – non pas n’importe quel Dieu, mais le Dieu qui possède un visage humain et qui nous a aimés jusqu’au bout – chacun individuellement et l’humanité tout entière.
Son règne n’est pas un au-delà imaginaire, placé dans un avenir qui ne se réalise jamais ; son règne est présent là où il est aimé et où son amour nous atteint. Seul son amour nous donne la possibilité de persévérer avec sobriété jour après jour, sans perdre l’élan de l’espérance, dans un monde qui, par nature, est imparfait. Et, en même temps, son amour est pour nous la garantie qu’existe ce que nous pressentons vaguement et que, cependant, nous attendons au plus profond de nous-mêmes : la vie qui est vraiment « VIE »

Benoît XVI « Sauvés en espérance »



Pour vivre pleinement ce temps de prière, n’hésitez pas à vous reporter à la « boîte à outils ». Elle contient les « outils » qui vous seront utiles pour mettre en œuvre les différentes propositions.

Vers l’accueil de la retraite
Vers l’étape précédente
Vers étape suivante