les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Avent 2017 > Marie au cœur disponible

Marie au cœur disponible

Avent 2017 – Étape 4-2

Pour vivre pleinement ce temps de prière, n’hésitez pas à vous reporter à la « boîte à outils ». Elle contient les « outils » qui vous seront utiles pour mettre en œuvre les différentes propositions.



Introduction au texte
Nous voici à la veille de Noël. Dieu vient prendre notre humanité pour nous donner sa divinité. L’ange Gabriel frappe à la porte du cœur de Marie : « Voudrais-tu Marie porter l’enfant… ? »


Parole de Dieu
En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »
Alors l’ange la quitta.

(Lc 1, 26-38)


Pour entrer dans la prière
Je m’installe dans l’endroit que j’ai choisi pour prier.
Je m’apaise, je fais silence.
J’apprête l’oreille de mon cœur …
Aujourd’hui j’attends une visite …

Je demande au Seigneur la grâce d’un cœur large et généreux pour l’écouter et lui parler.


Pistes pour prier
Je me mets à l’écoute de ce dialogue :

Je regarde Gabriel qui entre chez Marie.
J’entends l’ange qui la rassure : « Sois sans crainte »
qui lui parle : « Tu as trouvé grâce, le Seigneur est avec toi »,
qui nomme l’enfant : « Fils du très haut »…

Je regarde Marie bouleversée, désarçonnée par ces paroles : « Tu vas concevoir et enfanter un fils »
Peser son trouble intérieur …
Réaliser que Dieu attend le consentement de Marie …

Je m’émerveille du consentement libre et entier de Marie.
Je mesure cette remise d’elle-même entre les mains de Dieu



Pour moi aujourd’hui
Quelle invitation pour moi …

Par Marie, je demande au Seigneur la grâce de lui dire « oui » à chaque instant de ma vie.


Autre texte :
[…]

Aujourd’hui nous sommes devant une des merveilles du Seigneur : Marie ! Une créature humble et faible comme nous, choisie pour être Mère de Dieu, Mère de son Créateur.

En regardant justement Marie […] je voudrais réfléchir avec vous sur trois réalités : La première, Dieu nous surprend ; la deuxième, Dieu nous demande la fidélité […]

1. La première : Dieu nous surprend. […]

C’est l’expérience de la Vierge Marie : devant l’annonce de l’Ange, elle ne cache pas son étonnement. C’est la stupeur de voir que, pour se faire homme, Dieu l’a vraiment choisie, elle, une simple jeune fille de Nazareth, qui ne vit pas dans les palais du pouvoir et de la richesse, qui n’a pas accompli des exploits, mais qui est ouverte à Dieu, sait se fier à Lui, même si elle ne comprend pas tout : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole » (Lc 1, 38). C’est sa réponse. Dieu nous surprend toujours, il rompt nos schémas, bouleverse nos projets, et nous dit : fais-moi confiance, n’aie pas peur, laisse-toi surprendre, sors de toi-même et suis-moi !

[…]

2. La deuxième […] Dieu nous […] demande la fidélité dans le fait de le suivre […]

Marie a dit son « oui » à Dieu, un « oui » qui a bouleversé son humble existence de Nazareth, mais ce « oui » n’a pas été l’unique, au contraire il a été seulement le premier de beaucoup de « oui » prononcés dans son cœur dans ses moments joyeux, comme aussi dans les moments de douleur […]
(Homélie du Pape François - Place Saint-Pierre - Dimanche 13 octobre 2013)



ou
Prier avec une image :
JPEG - 296.6 ko



Vers accueil retraite
Vers étape précédente
Vers étape de relecture