les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Avec Simon Pierre

Avec Simon Pierre

« Avance au large »

Carême 2022 - Jour 4

Après son baptême par Jean Le Baptiste, puis son passage au désert, Jésus annonce le Règne de Dieu. Il se déplace, Il est seul, Il enseigne et guéri, Il est déjà connu et reconnu. Dans ce passage, Luc raconte la première rencontre avec Simon.


Or, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth.
Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets.
Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules.
Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. »
Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. »
Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer.
Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient.
A cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. »
En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ;
et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. »
Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.

(Luc 5,1-11)


Je prends le temps de m’installer confortablement.


Je regarde et j’imagine la scène au bord du lac : Jésus, la foule, les pêcheurs. J’entends « avance au large » et
je demande la grâce de suivre cet appel.


- « Avance au large ».
J’entends Simon et ses compagnons pêcheurs qui ont peiné toute la nuit. C’est un métier exigeant, fatiguant… Ils écoutent cependant la Parole de Jésus et ils repartent.
Je peux faire mémoire de moments où j’ai mis ma confiance en cette Parole.

-  Devant une telle quantité de poissons, Simon est effrayé. Il prend conscience de son péché et se sent perdu. Il n’a pas encore expérimenté la miséricorde de Jésus, mais il exprime sa peur.
Quand je me sens perdu, je peux me tourner vers le Seigneur.

-  La phrase de Jésus : « Sois sans crainte, désormais ce sont les hommes que tu prendras. » va propulser Simon Pierre à sa suite avec Jacques et Jean.
Moi aussi, je peux répondre à une mission quelles que soient mes peurs.



Je parle au Seigneur comme un ami à un ami. Je peux confier mes peurs, mes joies, mes réticences comme Simon Pierre. Je demande au Seigneur de m’aider à répondre dans la confiance et la persévérance.


Autre document pour prier

JPEG - 154 ko
La pêche miraculeuse

Raphaël, 1515, Carton de 3x4 m (détail), gouache et huile, Musée Victoria et Albert, Londres
Je regarde, j’observe les hommes, Jésus, le paysage, les détails (cormorans au 1er plan), la foule…
Je me laisse habiter par cette image.

Vers jour 5 - Vendredi 18 mars, Saint Cyrille.
Vers Accueil retraite
Boîte à outils
Vers étape précédente

Documents joints