les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Dieu alliance 2/2

Dieu alliance 2/2

Avent 2021 – Étape 4

Le repas rituel de la Pâque est un mémorial du peuple juif de la libération d’Israël à la sortie d’Egypte. Le partage du pain et du vin fait partie du rituel juif du repas de la veille du sabbat. Luc le présente comme la préfiguration prophétique du repas messianique de tout le peuple de Dieu, de tout temps.


Quand l’heure fut venue, Jésus prit place à table, et les Apôtres avec lui.
Il leur dit : « J’ai désiré d’un grand désir manger cette Pâque avec vous avant de souffrir ! Car je vous le déclare : jamais plus je ne la mangerai jusqu’à ce qu’elle soit pleinement accomplie dans le royaume de Dieu. »
Alors, ayant reçu une coupe et rendu grâce, il dit : « Prenez ceci et partagez entre vous. Car je vous le déclare : désormais, jamais plus je ne boirai du fruit de la vigne jusqu’à ce que le royaume de Dieu soit venu. »
Puis, ayant pris du pain et rendu grâce, il le rompit et le leur donna, en disant : « Ceci est mon corps, donné pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » Et pour la coupe, après le repas, il fit de même, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang répandu pour vous. »

(Luc 22, 14-20 - AELF)


Je ferme les yeux un instant pour prendre conscience que Dieu est présent en moi. Il m’invite à ce moment même à contempler le dernier repas de son fils sur terre.


J’imagine Jésus et les disciples qui vont partager le repas de la Pâque ensemble. Les préparatifs sont achevés. J’imagine la table et les convives tout autour.


Comme on demande le pain de chaque jour, je demande la grâce à Dieu d’être nourri par Lui dans la prière et de goûter l’intimité avec Jésus.


-  « J’ai désiré d’un grand désir… »
L’heure est solennelle. J’entends Jésus révéler aux apôtres le grand désir qui l’habite. Je soupèse ce désir. Il est éternel et me concerne aujourd’hui.

-  «  … jamais plus je ne la mangerai jusqu’à ce qu’elle soit pleinement accomplie dans le royaume de Dieu.  »
La pensée de Jésus va au-delà de la souffrance et de la mort pour contempler le Royaume, lieu de bonheur et de paix en devenir aujourd’hui, dans la présence du Père. J’ose élargir mon regard jusque-là.

-  «  Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang répandu pour vous. »
Le pain et le vin, son corps partagé et son sang répandu pour nous : Jésus ne garde rien pour Lui, tout est pour nous. Quel mystère…

-  « Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang… »
Je prends conscience que, quand je communie au pain et au vin, j’entre pleinement dans cette nouvelle alliance, scellée par Jésus pour toujours.



Pour finir la prière, je laisse dilater en moi ce que la voix de l’Esprit m’a soufflé. Je me tourne vers le Seigneur avec ce qu’Il fait naître en moi : un désir, une demande, un appel, un émerveillement peut-être…


Autre Texte

L’Eucharistie est le sacrement du Christ qui se donne en nourriture aux hommes pour les transformer en Lui-même et ainsi constituer son Corps mystique qui est l’Eglise. […] Le dessin fondamental de Dieu est de s’unir tous les hommes dans l’amour et de leur faire partager sa Vie propre. Comme je ne cesse de vous le répéter, Dieu a partagé notre humanité pour que nous partagions sa divinité. En d’autres termes, notre humanité est en vue de notre divinisation, la création est pour l’Alliance.
L’Alliance est, en effet, la réalité majeure de la Bible, avec ses différentes étapes depuis Noé jusqu’à Jésus Christ qui consacre « le calice de la Nouvelle et Eternelle Alliance ». Elle n’est pas une union juridique mais une union d’amour. Voilà pourquoi, d’un bout à l’autre de la Bible, circule le symbolisme du mariage. Et la Tradition a toujours uni très étroitement le sacrement de mariage au sacrement de l’Eucharistie.
Dieu crée l’humanité pour l’épouser et il l’épouse en s’incarnant. Epouser au sens le plus fort, c’est-à-dire ne plus faire qu’une seule chair avec elle. Dieu veut être avec l’humanité tout entière une seule chair. Tel est le fond des choses.

Joie de Croire Joie de Vivre de François Varillon



Vers étape précédente
Vers étape suivante
Vers Accueil retraite
Boîte à outils

Documents joints