les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Dieu nous aime depuis toujours

Dieu nous aime depuis toujours

Carême 2019 – Etape 8

Le deuxième chant d’Isaïe évoque l’histoire sacrée du serviteur, sa vocation difficile et la portée universelle de sa mission.


Écoutez-moi, îles lointaines ! Peuples éloignés, soyez attentifs ! J’étais encore dans le sein maternel quand le Seigneur m’a appelé ; j’étais encore dans les entrailles de ma mère quand il a prononcé mon nom. Il a fait de ma bouche une épée tranchante, il m’a protégé par l’ombre de sa main ; il a fait de moi sa flèche préférée, il m’a serré dans son carquois. Il m’a dit : « Tu es mon serviteur, Israël, en toi je me glorifierai. » Et moi, je disais : « Je me suis fatigué pour rien, c’est pour le néant, c’est en pure perte que j’ai usé mes forces. »
Et pourtant, mon droit subsistait aux yeux du Seigneur, ma récompense auprès de mon Dieu.
Maintenant le Seigneur parle, lui qui m’a formé dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur, que je lui ramène Jacob et que je lui rassemble Israël. Oui, j’ai du prix aux yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force. Il parle ainsi : « C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et ramener les rescapés d’Israël : je vais faire de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. »

(Isaïe 49, 1-6)


Je me prépare à cette rencontre. Je ne suis pas seul(e), car le Seigneur me devance et m’attend.


Je demande la grâce d’affermir ma confiance dans le Seigneur.


-  Le Seigneur m’aime, même avant ma naissance. Il m’a formé « dès le sein maternel ». Je me laisse habiter par ce mystère.
-  L’ombre de sa main me protège, patiemment…
-  Malgré cet amour, le serviteur se décourage, ne voit pas les résultats de ses efforts. Le Seigneur est présent dans mes moments difficiles, il est au cœur de mes découragements.
-  Les dons reçus ont une vocation universelle ; le serviteur est appelé à devenir « lumière des nations ».



-  Je me remémore mon histoire avec le Seigneur et j’en rends grâce.
-  Je prends le temps d’accueillir, lentement, au fond de mon cœur, la parole « Oui, j’ai du prix aux yeux de Seigneur, c’est Dieu qui est ma force »…



Je partage avec le Seigneur ce qui m’a habité pendant la prière, même les distractions. Je Lui demande courage et conseil.


Pour vivre pleinement ce temps de prière, n’hésitez pas à vous reporter à la « boite à outils ». Elle contient les « outils » qui vous seront utiles pour mettre en œuvre les différentes propositions.

Vers Accueil retraite
Vers étape précédente
Vers étape suivante