les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Dieu nous façonne…

Dieu nous façonne…

Carême 2019 –Etape 7

Je suis invité à entrer dans la Semaine Sainte avec les chants du Serviteur de Dieu, qui viennent du prophète Isaïe. Pour l’auteur de l’ancien testament, le mot « serviteur » peut désigner Israël dans son ensemble, Israël en son élite, Isaïe lui-même et enfin le roi Cyrus, instrument de Dieu dans la libération du peuple d’Israël. Pour les chrétiens, ce Serviteur préfigure Jésus. Ces différentes interprétations ne portent pas à confusion mais enrichissent les chants en élargissant leur dimension et leur portée à travers les âges.

Le premier chant d’Isaïe évoque la patience créatrice de Dieu.


Ainsi parle le Seigneur : « Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu qui a toute ma faveur. J’ai fait reposer sur lui mon esprit ; aux nations, il proclamera le droit. Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton, il ne fera pas entendre sa voix au-dehors. Il ne brisera pas le roseau qui fléchit, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, il proclamera le droit en vérité. Il ne faiblira pas, il ne fléchira pas, jusqu’à ce qu’il établisse le droit sur la terre, et que les îles lointaines aspirent à recevoir ses lois. »
Ainsi parle Dieu, le Seigneur, qui crée les cieux et les déploie, qui affermit la terre et ce qu’elle produit ; il donne le souffle au peuple qui l’habite, et l’esprit à ceux qui la parcourent : « Moi, le Seigneur, je t’ai appelé selon la justice ; je te saisis par la main, je te façonne, je fais de toi l’alliance du peuple, la lumière des nations : tu ouvriras les yeux des aveugles, tu feras sortir les captifs de leur prison, et, de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres. »

(Isaïe 42, 1-7)


Je me présente au Seigneur tel que je suis et je me laisse accueillir par Lui.


Ouvre mes mains et mon cœur, Seigneur, à ton Esprit qui me façonne au quotidien.


-  « Il ne brisera pas le roseau qui fléchit, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit… » Sentir la tendresse de Dieu dans nos moments de faiblesse…
-  Je relis lentement la phrase « Ainsi parle Dieu, le Seigneur, qui crée…affermit…donne le souffle… à ceux qui la parcourent. » Rien ni personne n’est exclu du souffle créateur. Je laisse ce souffle m’envahir.
-  « Je te saisis par la main, je te façonne. » J’imagine Dieu comme un potier à l’œuvre…



-  Le Serviteur fera sortir de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres. Je confie au Seigneur mes ténèbres et je m’expose à sa lumière.
-  Je tends ma main au Seigneur, qui attend patiemment. Je Le laisse me façonner aujourd’hui, dans ma vie de tous les jours.



Je choisis un mot ou une image qui m’a interpellé et je le confie au Seigneur. J’essaie de Le laisser m’habiter tout au long de ma journée.


Pour vivre pleinement ce temps de prière, n’hésitez pas à vous reporter à la « boite à outils ». Elle contient les « outils » qui vous seront utiles pour mettre en œuvre les différentes propositions.

Vers Accueil retraite
Vers étape précédente
Vers étape suivante