les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Donne-nous un signe

Donne-nous un signe

Carême 2021 - Étape 5

Le signe de Cana vient d’avoir lieu. En chassant les marchands, Jésus veut restaurer la place du Temple de Jérusalem, celle d’un lieu où l’on rencontre Dieu. Et plus encore, Il annonce que le Temple n’est plus ce bâtiment où l’on enferme Dieu, mais que lui-même est le Temple, Jésus-Christ, présence de Dieu parmi les hommes.


Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. »
Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment.
Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? »
Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. »
Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.
Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme.

(Jn 2,13-25)
(Évangile du dimanche 7 mars –3ème dimanche de carême)


Pour entrer dans ce temps de prière, je cherche à apaiser le tohubohu de mes préoccupations pour me rendre présent au Seigneur.

Je demande la grâce d’accueillir la Parole et d’écouter ce que le Seigneur a à me dire aujourd’hui.



- « Dans le Temple Il trouva installés les marchands… »
J’entre dans le Temple de Jérusalem avec Jésus. Je regarde l’activité intense du lieu avec cet air de comices agricoles… Je sens l’odeur des animaux, du bétail, des hommes qui s’affairent… J’entends le bruit que toute cette vie suscite…

J’entre dans ma ville, dans mon supermarché, dans mon église... Je regarde l’activité de ces lieux… J’imagine les préoccupations de chacun qui s’y active… J’accueille ce qui est et je l’offre au Seigneur…

J’entre dans mon temple intérieur. Je regarde l’activité du lieu… Je constate mon humeur, mon état de disponibilité… J’accueille ce qui est et je l’offre au Seigneur…

- « …et les chassa tous du Temple… »
Chassa… jeta… renversa… quels sentiments devant ce désordre ? prémices d’un nouvel ordre…

Je regarde ma vie, bien ordonnée ou son désordre familier presqu’ordonné… Le COVID survient renversant tout… quel désordre ! Tout ramasser, tout remettre en ordre, selon quel ordre, quelles priorités…

Maintenant, avec Jésus, je regarde ma vie, bien ordonnée ou son désordre familier presqu’ordonné… Le Seigneur frappe à ma porte… me laisserai-je convertir… pour quel nouvel ordre, quelles priorités…

- « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? »
Apprends-moi, Seigneur Dieu, à reconnaitre Ta présence dans les petites choses de l’ordinaire de mes jours…



Jésus connaît le fond de mon cœur, mais il aime que je lui parle comme à un ami. Je rassemble les fruits de ma prière et les lui présente.


Autre Texte :
Psaume 18 (Extraits)

Les cieux proclament la gloire de Dieu, le firmament raconte l’ouvrage de ses mains.
[…]
Pas de paroles dans ce récit, pas de voix qui s’entende ;
mais sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle, aux limites du monde.
[…]

La loi du Seigneur est parfaite, qui redonne vie ;
la charte du Seigneur est sûre, qui rend sages les simples.
Les préceptes du Seigneur sont droits, ils réjouissent le cœur ;
le commandement du Seigneur est limpide, il clarifie le regard.

La crainte qu’il inspire est pure, elle est là pour toujours ;
les décisions du Seigneur sont justes et vraiment équitables :
plus désirables que l’or, qu’une masse d’or fin,
plus savoureuses que le miel qui coule des rayons.

Aussi ton serviteur en est illuminé ; à les garder, il trouve son profit.
[…]

Accueille les paroles de ma bouche, le murmure de mon cœur ;
qu’ils parviennent devant toi, Seigneur, mon rocher, mon défenseur !


Vers Accueil retraite
Boîte à outils
Aide pour prier avec un psaume
Vers l’étape précédente
Vers l’étape suivante

Documents joints