les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Jésus annonce sa mort

Jésus annonce sa mort

Carême 2021 - Étape 9

Face à la mort Jésus a éprouvé la peur. Mais dans les profondeurs de son être, il voit en sa passion un don d’amour répondant à celui du Père. Ainsi cette passion devient affirmation du règne de l’amour. Elle manifeste la gloire divine accomplie en lui et rayonnant sur le monde.


Il y avait quelques Grecs parmi ceux qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu pendant la fête de la Pâque. Ils abordèrent Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée, et lui firent cette demande : « Nous voudrions voir Jésus. »
Philippe va le dire à André, et tous deux vont le dire à Jésus.
Alors Jésus leur déclare : « L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié. Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.
Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.
Maintenant mon âme est bouleversée. Que vais-je dire ? “Père, sauve-moi de cette heure” ? – Mais non ! C’est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci ! Père, glorifie ton nom ! » Alors, du ciel vint une voix qui disait : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. »
En l’entendant, la foule qui se tenait là disait que c’était un coup de tonnerre. D’autres disaient : « C’est un ange qui lui a parlé. » Mais Jésus leur répondit : « Ce n’est pas pour moi qu’il y a eu cette voix, mais pour vous. Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde va être jeté dehors ; et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.

(Jn 12,20-33)
(Evangile du dimanche 21 mars - 5ème dimanche de Carême)

Seigneur mon Dieu je crois, profondément, que tu es présent, que tu me vois, que tu m’entends. Je me présente à toi avec respect. Je te demande de m’accueillir pour ce temps de prière, en communion avec tous les hommes et les femmes qui te prient. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

J’imagine la ville de Jérusalem remplie d’une grande foule montée pour la fête de Pâques.


Je peux demander la grâce que je désire pour ma vie aujourd’hui ou la grâce de me mettre en route pour rencontrer Jésus.



• Annonce de l’heure :
Lire, relire, entendre les paroles de Jésus. Voici l’heure où le fils de l’homme doit être glorifié…
Considérer la comparaison avec le grain de blé. L’entendre, appliquée à la vie de Jésus. Quels échos en moi ?

• Jésus :
Le contempler, proche de sa passion, son âme troublée, entendre sa prière : « Sauve-moi de cette heure ». L’entendre se remettre entièrement à son Père : « Père glorifie ton nom ».
Accueillir ce oui de Jésus.

J’attirerai tous les hommes à moi
Écouter cette voix du ciel : « Je l’ai glorifié, je le glorifierai encore ».
Se laisser surprendre comme la foule.
J’attirerai tous les hommes à moi. Réfléchir à cette promesse : pour tous les hommes, toutes races, toutes langues, pour moi…
Laisser résonner…



A la fin de ce temps de prière, je prends le temps de laisser remonter ce qui a été important pour moi pendant cette rencontre. Cette parole de Dieu m’a rejoint, bousculé, ou gêné …J’accueille ce qu’elle a produit en moi. J’en parle à Dieu avec mes mots, dans le silence de mon cœur.


Autre texte :
Psaume 62 (Extrait)

Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube : mon âme a soif de toi ; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau.

Je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et ta gloire.
Ton amour vaut mieux que la vie : tu seras la louange de mes lèvres !

Toute ma vie je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton nom.
Comme par un festin je serai rassasié ; la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

Dans la nuit, je me souviens de toi et je reste des heures à te parler.
Oui, tu es venu à mon secours : je crie de joie à l’ombre de tes ailes.
Mon âme s’attache à toi, ta main droite me soutient.
[…]


Vers Accueil retraite
Boîte à outils
Aide pour prier avec un psaume
Vers l’étape précédente
Vers l’étape suivante

Documents joints