les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Moïse dresse le serpent de bronze

Moïse dresse le serpent de bronze

Carême 2021 - Étape 10

Moise marche dans le désert avec le peuple Hébreux vers la terre promise. Le peuple récrimine contre Dieu.
Moise élève le serpent de bronze qui déjà préfigure la Croix du Christ.


En ces jours-là, les Hébreux quittèrent Hor-la-Montagne par la route de la mer des Roseaux en contournant le pays d’Édom. Mais en chemin, le peuple perdit courage. Il récrimina contre Dieu et contre Moïse : « Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir dans le désert, où il n’y a ni pain ni eau ? Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! »
Alors le Seigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d’Israël. Le peuple vint vers Moïse et dit : « Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu’il éloigne de nous les serpents. » Moïse intercéda pour le peuple, et le Seigneur dit à Moïse : « Fais-toi un serpent brûlant, et dresse-le au sommet d’un mât : tous ceux qui auront été mordus, qu’ils le regardent, alors ils vivront ! »
Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet du mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie !

(Nb 21, 4-9)
(1ère lecture du mardi 23 mars – 5ème mardi de carême)

Pour entrer en prière je sors mentalement de ce qui me préoccupe ; je prends un peu de distance vis-à-vis de mon quotidien.

J’imagine le peuple dans désert, découragé, fatigué et en colère.


Comme on demande le pain de chaque jour, je demande la grâce d’entrer en prière ce jour. A travers la Parole, qu’il me soit donné d’entrer dans ton intimité, Toi qui es source de Vie.



- Avec le peuple de Moïse je fais le parcours du désert de ma vie : mes révoltes, mes doutes, mes ingratitudes, ma misère physique et morale.
J’accueille humblement la grâce de voir aujourd’hui la réalité de ma vie.

- Comme les Hébreux qui regardent le serpent de bronze pour rester en vie, je prends le temps de regarder Jésus sur la Croix.
Seigneur, tu m’appelles à cette même confiance dans les moments difficiles même si je ne vois rien, si je ne sens rien.



Le Seigneur m’invite à m’assoir à ses côtés et à entrer en dialogue avec Lui comme un ami parle à un ami.
J’accueille son amour qui me fait renaître.



Autre texte :
Psaume 101 (Extraits)

Seigneur, entends ma prière : que mon cri parvienne jusqu’à toi !
Ne me cache pas ton visage le jour où je suis en détresse ! Le jour où j’appelle, écoute-moi ; viens vite, réponds-moi !

Mes jours s’en vont en fumée, mes os comme un brasier sont en feu ;[…]
La cendre est le pain que je mange, je mêle à ma boisson mes larmes.
[…]

Mais toi, Seigneur, tu es là pour toujours ; d’âge en âge on fera mémoire de toi.
[…]

Les nations craindront le nom du Seigneur, et tous les rois de la terre, sa gloire :
quand le Seigneur rebâtira Sion, quand il apparaîtra dans sa gloire,
il se tournera vers la prière du spolié, il n’aura pas méprisé sa prière.

Que cela soit écrit pour l’âge à venir, et le peuple à nouveau créé chantera son Dieu :
« Des hauteurs, son sanctuaire, le Seigneur s’est penché ; du ciel, il regarde la terre pour entendre la plainte des captifs et libérer ceux qui devaient mourir. »
[…]


Vers Accueil retraite
Boîte à outils
Aide pour prier avec un psaume
Vers l’étape précédente
Vers l’étape suivante

Documents joints