les soeurs ne porteront pas de grands flambeaux qui jettent un jour brillant sur l’Eglise, mais elles porteront de petites lampes ...

Accueil > Espace prière > Retraites en ligne > Regardez ...

Regardez ...

Avent 2018 – Étape 2
Pour vivre pleinement ce temps de prière, n’hésitez pas à vous reporter à la « boîte à outils ». Elle contient les « outils » qui vous seront utiles pour mettre en œuvre les différentes propositions.



Le récit de la « multiplication des pains » est le seul passage présent chez les quatre évangélistes ; Matthieu en a même fait deux récits (voir Mt 14, 13-21). Nous pouvons y voir l’importance de cette Parole de Dieu.



Jésus partit de là et arriva près de la mer de Galilée. Il gravit la montagne et là, il s’assit.
De grandes foules s’approchèrent de lui, avec des boiteux, des aveugles, des estropiés, des muets, et beaucoup d’autres encore ; on les déposa à ses pieds et il les guérit.
Alors la foule était dans l’admiration en voyant des muets qui parlaient, des estropiés rétablis, des boiteux qui marchaient, des aveugles qui voyaient ; et ils rendirent gloire au Dieu d’Israël.
Jésus appela ses disciples et leur dit : « Je suis saisi de compassion pour cette foule, car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, ils pourraient défaillir en chemin. »
Les disciples lui disent : « Où trouverons-nous dans un désert assez de pain pour rassasier une telle foule ? »
Jésus leur demanda : « Combien de pains avez-vous ? » Ils dirent : « Sept, et quelques petits poissons. »
Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre.
Il prit les sept pains et les poissons ; rendant grâce, il les rompit, et il les donnait aux disciples, et les disciples aux foules.
Tous mangèrent et furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait sept corbeilles pleines.

(Mt 15, 29-37)


Au début de ce temps de prière, je me mets en présence du Seigneur.

Je peux Lui demander d’aiguiser mon regard pour que Sa Parole me rende plus attentif (ve).


Je regarde Jésus, assis, le grand nombre de personnes qui souhaitent être guéries... la foule qui rend gloire à Dieu.
Je prends conscience de ce qui a besoin de guérison dans ma vie.

Je regarde à nouveau Jésus « saisi de compassion ». Il fait asseoir la foule, prend la nourriture qu’on lui apporte et la remet aux disciples.
Jésus ne produit pas des aliments venant de nulle part. Il prend la faible quantité que les disciples apportent et la multiplie un millier de fois. « Il se sert de nous pour être son amour et sa compassion dans le monde, en dépit de nos faiblesses et fragilités. » (Mère Térésa)

Je médite les gestes de Jésus qui sont ceux du don qu’Il nous fait dans l’Eucharistie :
« Il prit les pains » « il rendit grâces » « les rompit » « et il les donnait aux disciples ».



Je demande au Seigneur son regard de compassion envers ceux qu’Il met sur mon chemin.

Je termine ma prière en confiant à Celui qui est le pain de Vie, ce que j’ai reçu et goûté pendant ce temps.


Autre texte :
Extraits de l’Ode au pain.

De la mer, de la terre
nous ferons du pain,
nous sèmerons le blé
la terre et les planètes
le pain de chaque bouche,
de chaque homme, chaque jour sera là, parce que nous serons allés le semer et le faire,
non pour un homme mais pour tous,
le pain, le pain
pour tous les peuples,
et avec lui nous répartirons
ce qui a forme et goût de pain :
la terre, la beauté, l’amour,
tout cela a goût de pain, forme de pain,
est germinal comme la farine
tout est né pour être partagé,
pour être donné, pour se multiplier.

Aussi, pain,
si tu fuis la maison de l’homme,
si on te cache, te refuse,
si l’avare te prostitue,
si le riche t’accapare,
si le grain ne va pas au sillon, à la terre...
Nous irons te chercher....

Nous irons, couronnés d’épis,
conquérir terre et pain pour tous,
et alors la vie aussi aura forme de pain,
elle sera simple et profonde,
innombrable et pure.
Tous les êtres auront droit
à la terre et à la vie,
et ainsi sera le pain de demain,
le pain de chaque bouche,
sacré, consacré...

(Pablo Neruda, poète chilien.)


Vers étape suivante
Vers Accueil retraite
Vers étape précédente